Le rêve scientifique de l’harmonie du monde : Copernic, Kepler, Einstein – 10/07/2017

LUNDI 10 JUILLET À  20H30 salle des fêtes – BEAUVEZER
«Le rêve scientifique de l’harmonie du monde : Copernic, Kepler, Einstein»
par Jean Dhombres Directeur d’études à l’EHESS
(en partenariat avec la Fondation N-C. Fabri de Peiresc)
Indépendamment même de conceptions religieuses, l’idée d’une harmonie a joué un rôle majeur dans la fabrication de systèmes scientifiques explicatifs de l’univers. La difficulté majeure est de s’entendre sur le mot « harmonie », qui a un sens variable dans l’histoire, jusqu’à prendre des aspects mathématiques.
Les savants de la Grèce ancienne comme Pythagore avaient émis l’idée que les sons étaient gouvernés par des lois mathématiques rigoureuses.
C’est cela l’harmonie chez Kepler. Et il peut, sans gêne apparente, changer de système pour la représentation des planètes. Il passera d’un modèle géométrique avec des sphères et des polyèdres, formant une étrange mécanique du monde, au système que nous connaissons aujourd’hui avec les trajectoires elliptiques de ces planètes.
L’idée chez Copernic, plus tôt au XVIe siècle, était d’une autre nature, en ce que c’est l’unité conceptuelle du système de planètes tournant toutes autour du Soleil sur des trajectoires circulaires qui en fait tout l’intérêt.
L’harmonie est intellectuelle, et Copernic sait bien qu’il faut pour faire tenir son système maintenir les calculs compliqués d’épicycles: l’harmonie n’est pas chez lui de type mathématique.
Troisième savant et visionnaire du monde, Albert Einstein dont on connaît la célèbre photographie où il tire la langue aux journalistes. L’harmonie chez lui tient à la possibilité de dire le comportement du monde par

un modèle géométrique, donc de donner aux formes leur valeur de substance.

BIBLIOGRAPHIE
«Le rêve scientifique de l’harmonie du monde : Copernic, Kepler, Einstein»
par Jean Dhombres – Directeur d’études à l’EHESS
(en partenariat avec la Fondation N-C. Fabri de Peiresc)
Henriette Chardak, Johannes Kepler, LE VISIONNAIRE DE PRAGUE, 2004
Fernand Hallyn, LA STRUCTURE POÉTIQUE DU MONDE : COPERNIC, KEPLER, 1987
Paul de Brancion, LE CHÂTEAU DES ÉTOILES, 2016.
Jean Pierre Luminet, LES BÂTISSEURS DU CIEL, 2 tomes, 2009
José Rodrigues do Santos, LA FORMULE DE DIEU, trad. du portugais, 2012.
Jean Dhombres, Exactitude et esthétique. La mise en scène du savoir au temps de Peiresc, dans Sciences et Techniques en Perspective, vol. 10, fasc. 1, 2006, pp.
15-74. Le numéro entier est consacré à Nicolas Claude Fabri de Peiresc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.