Portraits de femmes au cinéma – 2016

LUNDI 15 août, à 18h30

Salle des fêtes de Colmars les Alpes

« Portraits de femmes au cinéma »

André Baldous, Professeur honoraire de l’Université Paul Cézanne, Aix- Marseille
En révélant la beauté féminine dans leurs célébrissimes portraits picturaux (de Botticelli à Picasso en passant par Léonard de Vinci) les peintres nous refusent souvent d’appréhender ce qui peut exister derrière cette beauté, définitivement fixée, figée sur leurs toiles.
Au cinéma, peut-être parce qu’il est art du mouvement, de nous permettre une connaissance plus profonde des femmes, qu’il a mises en scène à de nombreuses reprises : connaissance de leur comportement, de leurs émotions, de leur relation avec l’Autre, de leur environnement historique, social, personnel…
Cet avantage cinématographique est amplifié par le fait que ces portraits féminins à l’écran sont incarnés par des actrices devenues familières, souvent aimées, voire adulées.
Il semble se dégager deux types de portraits de femmes : certaines, fortes, combatives, résolues ; d’autres au contraire faibles ou en tout cas affaiblies, irrésolues, perdantes…
Mais ces deux catégories restent parfois poreuses, ainsi du portrait de cette ouvrière américaine « Norma Rae » que nous verrons ce soir. De soumise qu’elle était par sa condition sociale et familiale, la jeune femme, au gré des circonstances et de ses rencontres, s’émancipera durablement, librement.
Projection :
« Norma Rae » de Martin Ritt, 1979 (USA)
Sally Field reçut pour ce rôle le Prix d’interpréta-
tion féminine du Festival de Cannes en 1979, et
l’Oscar de la meilleure actrice en 1980.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.